Siège de Paris

Siège de Paris , (25 novembre 885-octobre 886), siège viking de Paris pendant près d'un an , à l'époque capitale du royaume des Francs de l'Ouest, remarquable comme la première occasion à laquelle les Vikings se sont creusés pour un long siège plutôt que de mener un raid avec délit de fuite ou de livrer une bataille. Leur échec à capturer la ville a marqué un tournant dans l'histoire française.

Les Vikings ont d'abord ramé la Seine pour attaquer Paris en 845 et sont revenus trois fois dans les années 860. A chaque fois, ils pillaient la ville ou étaient rachetés avec des pots-de-vin. En 864, les Francs construisirent des ponts sur le fleuve pour dissuader ces raids : deux passerelles traversant le fleuve vers la ville située sur l'île de la Cité. La ville insulaire a été récemment fortifiée, mais le royaume franc était faible et incapable de se défendre correctement. Profitant de cette faiblesse, les Vikings attaquent à nouveau Paris avec une grande flotte le 25 novembre 885. Le duc Odon de Francia, qui contrôle la ville, se prépare à l'attaque en érigeant deux tours pour garder chaque pont. Sa propre force était petite, ne comptant probablement pas plus de 200 hommes, mais ils repoussaient chaque assaut viking sur les tours avec un mélange collant et brûlant de cire chaude et de poix. La demande d'hommage des Vikings étant refusée, les Vikings assiégèrent la ville, attaquant la tour nord-est avec des catapultes, des béliers et d'autres machines de guerre. Ils ont incendié trois navires pour brûler le pont de bois, l'affaiblissant suffisamment pour qu'il soit emporté par de fortes pluies en février 886. La tour a finalement été capturée, mais les Vikings étaient alors passés à piller la campagne environnante. Les Parisiens en profitent pour se ravitailler et demander de l'aide à l'extérieur.



Au cours de l'été, les Vikings tentèrent une dernière fois de s'emparer de la ville, mais ils furent bientôt encerclés par une armée franque dirigée par Charles le Gros. Plutôt que de se battre, il a payé aux Vikings 700 livres d'argent pour lever le siège et les a envoyés ravager Bourgogne , alors en révolte contre la domination franque. Indignés par la défaite et la rançon, les Parisiens ont refusé de laisser les Vikings passer sur la rivière sur le chemin du retour, les forçant à traîner leurs bateaux sur des milliers de pieds sur terre jusqu'à une zone de la rivière à l'extérieur de la ville. Après que le détesté Charles ait été éliminé en 888 et qu'Odon, le sauveur de Paris, soit devenu roi des Francs de l'Ouest l'année suivante, la ville a été épargnée par tout autre raid viking.